Nov 282012
 
 November 28, 2012  Posted by  Femme au quart, Non classé, Uncategorized Comments Off on Promotion: “votez pour moi”!!!

Hé oui chers lecteurs, j’ai participé à un concours pour la Fondation David Suzuki et je fais partie d’un panel de six finalistes!

Je suis donc en tournée promotionnelle (vous m’entendez rigoler là ;-P) pour mettre en valeur la page Facebook de la Fondation David Suzuki….et ma propre vidéo, of course!

Le prix de participation, si jamais j’étais gagnante, serait une collaboration de six mois au webzine Mode de vie & compagnie qui sera en ligne sur ce site à l’hiver 2013. Évidemment, c’est une expérience qui me plairait beaucoup alors j’ai besoin de vous chers lecteurs.

Pour être éligible au concours, il me fallait produire une vidéo ainsi qu’un court texte de présentation concernant ma passion pour un mode de vie éco-responsable. Forte de mon expérience et de tout ce que j’ai fait d’écologico-grano-bio-snobino-responsable  depuis que je suis mère,  j’ai décidé de participer. En passant ça fera officiellement 14 ans le 29 novembre depuis mon baptême officiel dans le monde de la maternité! Merci à mon amie facebook Danielle car sans elle je n’aurais pas eu vent de ce concours. Et merci à ma soeur, mon amie Mylène et à ma famille car ils m’ont beaucoup aidé à mettre mes idées en place.

Bref, pour m’appuyer, il faut aller voir la vidéo avant le 10 décembre 2012 (date limite du vote) à l’adresse suivante: https://apps.facebook.com/contestsapps/showentry/Mode-de-vie-et-Cie/38238?fbpage_id=168889579973

Vous la visionnez et ensuite, il vous faudra vous connecter à votre compte Facebook pour voter. Il y a un gros bouton J’AIME à côté de ma vidéo. Bien sûr, on est pas dans la vente à pression, prenez le temps de regarder toutes les vidéos pour vous faire une bonne idée et votez pour votre préférée (idéalement ce sera la mienne!!!).

Pour ceux qui n’ont pas de compte Facebook, et bien va falloir aviser!! Sérieusement, vous pouvez tout simplement diffuser la page du concours à vos contacts et ceux qui ont une page Facebook, et qui veulent voter, pourront le faire.

Je vous laisse avec le texte de présentation que j’ai écrit et qui devait accompagner la vidéo. Malheureusement, à cause d’une erreur de ma part, le texte n’a pas été publié à côté de ma vidéo. Le comité de sélection de la Fondation a pu le lire, mais il n’est pas en ligne. Dommage car c’était un bon complément à mon petit montage.  (correction ici: le texte a finalement été placé au côté de ma vidéo. Merci aux responsables de la Fondation concernés pour la mise à jour)

Bon vote et merci à l’avance pour votre support!!

*********

Bonjour, je suis Mme Martine et je suis en premier lieu mère de quatre enfants.

Depuis toute jeune, je me questionne sur le sens de notre mode de vie. Depuis la venue de mes enfants il y a 15 ans, j’ai pris conscience que d’autres options étaient possibles au-delà du rythme de consommation effréné quotidiennement proposé.

Au fil des années, j’ai beaucoup expérimenté et j’ai opté pour un mode de vie plus sain : je fais mes propres produits cosmétiques, je cuisine, je jardine et je partage ces passions avec mes enfants, je fréquente assidûment les bazars et les friperies, etc.

Pour moi, le « parentage éco-responsable », c’est un mode de vie, un état d’esprit qui appelle à une gestion plus saine de sa vie.

Je pourrai partager mes meilleures recettes bio. ou encore ma recette de pâte dentifrice. Mais le principal message que j’aimerais passer au lectorat, c’est que le mieux-être personnel engendre le désir du mieux-être collectif…un pas à la fois.

Apr 252012
 

Dans mon dernier “post”, j’affirmais avoir fait le point et m’être retrouvée. Depuis, silence virtuel complet…

Ce texte est pour vous chers lecteurs et il est aussi spécialement dédié à une amie chère, voyageuse au long cours, qui s’ennuyait, semble-t-il, de mes tribulations. This one’s for you as promessed 😉

Revenons à nos moutons.

Momentanément, cette double affirmation évoquée ci-haut était on ne peut plus sincère. Le hic, c’est qu’en faisant le point et en me retrouvant, j’ai soulevé des nuages de poussière. Et qu’y ai-je trouvé après quelques éternuements? Une femme vivante, passionnée, prête à explorer son univers intérieur et celui gravitant autour d’elle (le tout amplifié par l’arrivée du printemps!). Qu’ai-je laissé derrière? La peur. Oh yeah! Serais-je maintenant sans peur? Non. Loin de là.  Mais ce n’est pas le but de toute façon.

Je ne me suis pas transformée du tout au tout. Loin s’en faut. Par contre, j’ai choisi de lâcher prise sur certaines situations et je sens maintenant que je suis plus dans l’acceptation que dans le combat.

Un exemple? L’éducation de mes enfants.

Il est clair depuis longtemps pour moi qu’apprendre, c’est naturel. Ça se fait toujours et en tout temps. Les nombreuses dérives du système actuel, dont l’instauration du système scolaire tel que nous le connaissons,  sont loin de détenir le monopole de la connaissance et de l’ouverture sur le monde.

Pourtant, pour plein de raisons, je persistais à vouloir imposer, à moi-même et à mes enfants, un espèce de mini système scolaire dans ma cuisine. Bon je n’étais pas réglée quart de tour, mais je me disais qu’il “fallait” m’asseoir avec eux à la table pour faire du français, faire des maths alors que c’était pour moi une corvée. Pour eux, se plier à mes exigences était la condition pour continuer l’école à la maison. Pendant que nous nous forcions à faire nos devoirs, nous n’étions pas bien. En tout cas, moi je ne l’étais pas.

Je me sentais en conflit avec moi-même et cette situation a généré beaucoup de douleurs, de déchirements et de conflits. Pourquoi toujours vouloir s’imposer, s’en mettre lourd sur les épaules à coup de “il faut que” et de “je dois”. Pourquoi ne pourrais-je pas “choisir de” et voir ce qui se passe? Choisir ne me soustrait pas de mes responsabilités (parentales, professionnelles ou autres), mais me permet de faire les choses en conscience en ne subissant pas ma vie. Choisir me permet d’être moi-même, de me faire confiance et par conséquent, de ne plus me sentir menacée par l’autre. Essayez-le. Choisissez. C’est fou ce qu’un petit changement de terminologie peut faire.

Concrètement avec mes enfants? J’ai choisi de leur faire confiance et de me faire confiance. Ils sont enjoués, curieux, impliqués et ils veulent apprendre; cet état naturel n’a pas été altéré par une éducation scolaire formelle. Alors ils n’apprendront pas dans l’ordre définit par les fonctionnaires du ministère de l’éducation et encore moins à des heures pré-désignées, mais ils apprennent et ils apprendront toute leur vie. Et comprenons-nous bien ici, je ne fais pas allusion qu’aux aspects académiques. Si je voulais m’amuser et faire un clin d’oeil jaune à l’actualité, je dirais que vivre notre vie en suivant notre voie serait faire notre “juste part” pour le bien commun de la société. Peut-on s’imaginer un instant une façon autre de concevoir et de vivre la vie?

Mon fils aîné m’a fait sourire la semaine dernière en me disant, par un beau matin ensoleillé: Maman, aujourd’hui je veux faire du unschooling.

Je ne me demande pas où il a pêché cela…il a des amis unschoolers avec qui il jase et j’ai amplement discuté de ces questions avec eux à la maison. Le  dialogue et la communication authentique sont de plus en plus au coeur de ma relation avec mes enfants (par opposition à imposer mon autorité parentale).

Je sens un vent de changement très positif balayer ma vie cette année. Ce n’est pas de tout repos, les up sont très uplifting , et les down, ben…ils sont très down!!!

Je suis toujours la même, à la nuance près que maintenant, je choisis. Oh pas toujours et en tout lieu, mais maintenant j’en ai pris conscience et cela aura un impact majeur pour une suite …que je ne connais pas encore! 😉

Mar 022012
 
 March 2, 2012  Posted by  Femme au quart 2 Responses »

Et oui, je viens de recevoir la tague! C’est une lectrice, Fleur de Paix, qui me l’a refilé. Cela semble être un jeu populaire autant dans les cours d’école que la blogosphère. 😉 Nul ne connaît ses origines, mais ça se transmet à une vitesse affolante!

Comme je trouvais l’idée amusante et l’exercice intéressant voire inspirant, je l’ai accepté. Mais ohhh malheur, trouver 11 blogueuses différentes à qui donner la tague pour perpétuer le cycle s’avérant un peu compliqué (je ne lis pas autant de blogues ou alors ce sont sensiblement les mêmes que Fleur de Paix a tagué!), j’ai décidé de répondre aux questions mais je ne transmettrai pas la tague. Par contre, je me suis amusée à composer les onze questions “réglementaires” pour le jeu, alors si vous avez envie d’y répondre, à une ou à plusieurs, que vous soyez blogueurs ou non, et bien faites! Et si le coeur vous en dit, postez vos réponses dans la section commentaires de cet article.

Donc, les règles vont comme suit:

* Inscrire les règles du jeu sur son blogue;

* Écrire 11 choses à propos de soi;

* Répondre aux questions de la personne qui nous a tagué;

* Composer 11 questions à son tour;

* Donner la tague à 11 blogueuses et les inviter à répondre à mes questions.

Ainsi va le cycle si vous désirez en repartir un!

Onze choses à connaître sur mes us et coutumes pour ne pas subir un choc culturel

  • J’ai une vie intérieure tumultueuse;
  • Ma tête est un carrousel d’où germent sans fin des idées;
  • Je veux tout, ici et maintenant;
  • Je n’ai pas le sens de l’humour, je suis une femme sérieuse;
  • J’aime gravir des montagnes, mais je me décourage parfois à la vue d’une colline;
  • Je ne procrastine pas, je réfléchis;
  • Je suis passée experte dans l’art d’analyser, de décortiquer et de critiquer;
  • Pour me plaire, soyez musicien, voyageur, sportif, photographe, artiste, anarchiste, etc. En bref, soyez connectés à ce qui vous fait le plus vibrer;
  • Non, je ne souffre pas d’impatience, il s’agit de forts accès d’intensité;
  • Je suis une bohémienne des temps modernes, esprit nomade à la dérive sur les chemins de l’errance;
  • Ai-je mentionné que j’adore boire un thé et savourer un dessert au Camellia Sinensis en compagnie d’une personne chic et conviviale (ah! petits plaisirs de la vie)!?

 

Mes réponses aux questions de Fleur de Paix

*Qu’est-ce qui enchante ton coeur ? Quand il n’est pas en état d’hivernation, il éprouve une immense gratitude face  aux merveilleux êtres qui m’entourent (enfants, mari, famille, amis)

*Quel est le mois de l’année qui te fait danser de joie ? Août! Mois chaud et symbole des vacances familiales, donc de voyage!
* Que peux-tu regarder pendant des heures et des heures ? Les colibris, les mésanges et toute cette joyeuse bande ailée qui peuple la Vallée où nous passons nos vacances. La mer a aussi la cote.
* Quelle partie de ton corps préfères-tu ? Mes mains…tout ce que je peux réaliser avec elles…
* Si tu étais un caméléon, quelle couleur serais-tu en ce moment ? Couleurs discrétion et cocooning-moucheté, donc brun sable et rouge coucher de soleil (sous les couvertures).
* Quand tu jardines, tu mets des gants ou pas ? Oui, après avoir mis mes mains dans la terre pour m’imprégner de sa richesse;
* Aimes-tu dormir seule ? Oui…mais rien ne vaut également la chaleur de son mari hein! 😉
* Quel est ton jeu préféré ? Je ne suis pas très  joueuse, mais je n’hésite pas à faire du théâtre…seulement lorsque je suis avec mes enfants!
* Qu’aimes-tu créer ? Des liens.
* Qu’aimes-tu d’être humain ? Le plaisir transcendant de jouer du violon avec mon fils Xavier. Dans ce temps-là, j’aime ma condition d’humaine. La musique ne fait pas qu’adoucir les moeurs, elle élève l’âme.
* Qu’as-tu appris de la Vie qui t’est très précieux ? Tant qu’il y a du souffle, tout est possible.

 

Mes 11 questions

  1. Nomme un auteur qui t’inspire.
  2. Quel est ton film fétiche?
  3. Nomme l’une de tes plus grandes fierté.
  4. Qu’est-ce qui stimule tes réflexions?
  5. Quel est le plus grand voyage qui soit?
  6. Tu aimes quand…
  7. Quelle oeuvre d’art te fait le plus vibrer?
  8. Nomme un souhait qui t’est cher.
  9. Quelle cause appuies-tu?
  10. Es-tu plus cigale ou fourmi?
  11. Quelles sont tes lectures actuellement?

À vous la tague chers lecteurs! 

 

Jan 232012
 

Je sais que le mois avance, le temps de prendre des résolutions semble dépassé. Cependant, ma vie et l’année 2012 étant encore jeunes, je vous partage la résolution qui a germé en moi à l’automne 2011 alors que je filais un fort mauvais coton…

À partir de maintenant, j’accueillerai à bras ouverts dans ma vie le vent de changement qui se lève et je prendrai les moyens nécessaires pour atteindre mes rêves, mes buts, mes objectifs.

Cela implique de prendre une grande inspiration, de ne pas m’éterniser dans les réflexions stériles et de foncer.

Il est tellement facile de s’enfermer dans nos vieilles habitudes que lorsqu’une opportunité vient frapper à notre porte (à supposer que cela arrive), la tentation est grande de la laisser geler dehors!

PRISE DE CONSCIENCE #1: Je trouve difficile de bouger, de sortir de ma zone de confort.

LA CONSÉQUENCE:  Je réalise TOUS mes rêves…dans ma tête 🙁

PRISE DE CONSCIENCE #2:  Lorsque j’ai peur, je fige.

LA CONSÉQUENCE: Je continue de réaliser TOUS mes rêves dans ma tête ET je me raconte de bonnes histoires, question de justifier mon inaction.

PRISE DE CONSCIENCE #3: Je doute constamment de mes compétences, de mes capacités bref, je manque de confiance.

LA CONSÉQUENCE: Les précédentes suivies d’un repli stratégique dans ma carapace de tortue là où je peux me protéger des agressions extérieures (réelles ou imaginées). La carapace est le lieu idéal pour se raconter à quel point on est incapable, moins que rien et qu’aucun qualificatif ne réussit à décrire la petitesse dans laquelle on se trouve.

CONCLUSION: L’opportunité ayant frappée à ma porte se nommant “prise de conscience”, j’ai décidé de sortir de ma zone de confort en me lançant dans une nouvelle aventure palpitante avec pour tout bagage la confiance en moi-même et en mes capacités. Fonctionnera? Fonctionnera pas? Pour l’instant, aucune idée, je suis dans l’attente. Attendre…c’est la portion la plus difficile sur laquelle je n’ai aucun contrôle. Je suis passée à l’action, je suis dans l’attente des résultats. Mais je suis fière de moi car j’ai OSÉ et ça, c’est prometteur.

Tiens j’y pense, je viens de me trouver une nouvelle résolution: l’art de lâcher prise! Mais ça, c’est une autre histoire 😉

Et vous,êtes-vous porté par une résolution cette année?

Jan 072012
 
 January 7, 2012  Posted by  Femme au quart 2 Responses »

Il m’arrive parfois souvent de partir en grande et de me perdre sur cette géante toile mondiale que Spiderman aurait aimé tissé. Et dans les dédales d’internet, je fais quelquefois de belles rencontres. Voici l’histoire de mes pérégrinations du soir…

Petit retour dans le temps

Ce midi j’écoutais la ligne ouverte à la Première Chaîne, animée pour l’occasion par le beau Frédéric Nicoloff (non mais je sais pas du tout à quoi il ressemble physiquement, mais quand il parle, j’aime l’écouter, sa voix est tellement sexy et chaleureuse!!!). L’invité du jour était M.Normand Baillargeon. Ce dernier a publié dernièrement Lilliane est au lycée (est-il indispensable d’être cultivé?).  Comme je trouvais les propos de l’homme fort intéressant, je pris des tas de notes sur ce qui fut pour 2 minutes ma liste d’épicerie pour mon souper de demain soir (cuisine d’inspiration vietnamienne que nous dégusterons avec des amis!).

Très fière de ma prise de note, mais trop occupée par ma journée et par l’appel impromptu de mon amie Paxye qui m’appelait à 20 minutes d’avis pour aller manger des sushis, je dus remettre mes recherches à plus tard…

Et on y est

De retour chez moi, j’ai toujours Normand Baillargeon en tête (mais j’ai perdu ma liste d’épicerie truffée de notes ;-(  ). Qu’à cela ne tienne, il a sûrement un blogue, je “goggle” ça pour voir…Et oui, un blogue il avait, mais il l’a fermé en 2010 car semblerait que les commentaires hargneux se faisaient trop nombreux. C’est pas pour me surprendre, parfois sur le net on devient hargneux pour pas grand chose. Alors quand l’auteur s’appelle Normand Baillargeon et qu’il offre un point de vue plus que critique sur la société et l’éducation, on peut aisément imaginer la nature des commentaires. Par curiosité j’ai lu quelques commentaires suite à la fermeture du blogue. À un moment, je tombe sur un lecteur déçu par la nouvelle qui cite un certain Carlin: 

“It’s called the american dream, ’cause you have to be asleep to believe it.” (POUR LES FRANCO JE TRADUIS: On l’appelle le rêve américain car il faut être endormi pour y croire)

Je trouve la citation très à mon goût alors je repars sur goggle et j’inscris “Carlin”. Vous saviez, vous, que le Carlin est une race de chien? Ben oui, j’aurais dû y penser, ma soeur en a entraîné un, Chopin qui s’appelait, il y a plusieurs mois de cela. C’est une petite affaire sur 4 pattes, la face écrasée, les yeux exorbités, une énergie inépuisable. En tout cas, il est dans le top 10 des meilleurs chiens pour la famille. Bon, on parlait pas du même Carlin! Alors LE Carlin qui a fait cette citation est un dénommé George Carlin, décédé en 2008, humoriste, acteur et scénariste, reconnu pour son très franc parler et son caractère irrévérencieux. Je ne vous parlerai pas de sa bio. car je ne l’ai pas lu, mais j’étais drôlement intéressée à lire ses citations alors je me suis retrouvée sur Wikiquote et tadam, voici quelque citations décapantes (pour être plus décoiffés, allez en lire plus ici):

-Vous savez comment je définis les classes sociales et économiques dans ce pays ? La haute société garde tout l’argent, ne paye aucun impôt. La classe moyenne paye tout les impôts, fait tout le travail. Les pauvres sont là … simplement pour donner une putain de frayeur à la classe moyenne. Pour qu’ils se pointent à leur boulots.

-As-tu remarqué ? Quiconque est plus lent que toi est un idiot et quiconque est plus rapide est un crétin. 

-J’ai certaines règles que je suis dans la vie. Ma première règle : je ne crois en rien que me dit mon gouvernement.
-Voici encore une autre connerie ignorante : les uniformes scolaires. Mauvaise théorie. L’idée est que si les gosses portent des uniformes à l’école, ça aidera à garder l’ordre. Les écoles ne font-elles pas assez de dégâts en faisant tout ces gosses penser pareil ? Maintenant elles veulent les habiller pareil en plus ? Et ce n’est pas une idée nouvelle. La première fois que j’ai vu ça, c’était dans les infos des années 1930, mais c’était difficile à comprendre parce que le narrateur était allemand !
-Parce que je dois vous dire la vérité, mes amis, je dois vous dire la vérité. Quand il s’agit de foutaises, d’énormes foutaises de première division, vous devez vous incliner devant le plus grand champion de fausses promesses et d’affirmations excentriques : la religion. Pensez-y ! La religion a en effet convaincu le peuple qu’il existe un homme invisible vivant dans les cieux, observant ce que vous faites, à chaque instant. Et l’homme invisible a une liste spéciale de 10 choses qu’il ne veut pas que vous fassiez. Et si vous faites l’une d’entre elles, quelle qu’elle soit, il a un endroit spécial, plein de feu et de fumée et de torture et d’angoisse, où il vous enverra vivre et souffrir et brûler et étouffer et hurler et pleurer pour l’éternité jusqu’à la fin des temps ! Mais il vous aime !
Et une p’tite dernière qui m’a fait pouffer (ben oui je parlais justement de champignon avec mon amie pendant le souper!!):

Hansel et Gretel ont découvert la maison en pain d’épices à peu près 45 minutes après avoir découvert les champignons.

 En tout cas, va pour les découvertes nocturnes. Et il me reste à faire des recherches plus poussées sur Chomsky, Pelloutier, Bertrand Russel et sur plusieurs sujets d’intérêt comme le rôle de la culture, agent de changement social;  le rôle de la culture générale dans l’élargissement de ses perspectives, le développement de sa sensibilité et l’esprit de révolte. Sans oublier de trouver le sens du mot épistémique.

Wow, je viens de retrouver ma feuille, elle traînait tout simplement sur la radio dans la cuisine!
Là je me sens drôlement intello et plutôt prête à partir à la découverte….Mais comme fiston a un cours de violon tôt demain matin et que je cuve encore  mon temps des fêtes, je vais opter pour une relaxation passeport-santé-mentale! Oui, une copine m’a référée à de la relaxation à mettre en baladodiffusion dans mon super Nano. Ça fait du bien. Et sans blague voici la référence: passeport santé
Ouf, je suis en feu, je sais pas ce qu’il y avait dans les sushis et la salade d’algues, mais je me sens dangereusement en forme de… bonne humeur!
Et vous, quelles sont vos découvertes stimulantes du moment?
p.s.: Une découverte de dernière minute m’oblige à vous informer que Carlin correspondrait également à une ancienne monnaie italienne, un contraceptif oral, une agence de voyage spécialisée en amérique latine, une grosse compagnie aurifère, une ville au Nevada, un jardin de lavande en Colombie-Britannique et alouette!